Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du bricolage

Le blog du bricolage

Menu
Construire une serre de jardin

Construire une serre de jardin

Un petit aperçu de ce que nous allons réaliser dans les jours à venir.

STH75305          STH75312STH75310

C'est de saison, il s'agit d'une serre, ici installée dans un coin du jardin. Elle mesure 3 mètres sur 1.70.
Elle intègre deux plateaux en bois recouverts en partie de zinc pour former les berceaux de nos bébés plantes.

Préparation du terrain :

La première opération a consisté à choisir et à préparer le terrain où installer la serre.
Il est tout d'abord nécessaire qu'elle soit exposée le plus possible au soleil puis qu'elle s'inscrive au mieux dans l'environnement : ici nous l'avons intégrée au potager. Cette situation a également comme avantage de la placer près d'une source d'eau présente dans cette partie de notre terrain sous la forme, d'une part d'une retenue d'eau souterraine, et d'autre part par celle amenée au potager grâce à l'arrosage automatisé.

Le choix de l'orientation enfin a été fait, là aussi, afin de profiter de tous les rayons du soleil aussi les côtés étroits, dont l'un recevra la porte et constituera la façade, seront orientés au Nord et au Sud alors que les latéraux portant le vitrage du toît seront orientés est et ouest. Ainsi le soleil passera la journée entière au-dessus de la serre.

Une fois l'emplacement choisi et afin de le préparer il est nécessaire de le délimiter. Pour ce faire nous placerons 1 piquet à l'un des angles puis un second à 1 m 90 du précédent puis nous les relierons par un cordeau. Nous rencontrons alors la première difficulté de cette construction : comment faire pour délimiter un rectangle qui aura des angles droits et ne pas couler une dalle de bêton de "travers" ? La solution utilisée a fonctionné. Il s'agit de fabriquer une grande équerre en clouant ensemble deux planches  ou tasseaux de 1 m environ de longueur chacun et en les assemblant en angle droit à l'aide d'une équerre classique (même celle que votre enfant utilise à l'école) à l'aide de deux clous. Ainsi nous avons entre les mains une équerre grand modèle qui va nous permettre en l'appliquant au cordeau préalablement posé de trouver l'axe le plus juste pour la pose des cordeaux devant fixer les côtés de la construction.

Nous nous trouvons donc maintenant devant un rectangle dont le pourtour est représenté par quatre piquets de bois reliés entre eux par un cordeau. L'écart en largeur est de 1 m 90 et en longueur de 3 m 20.
Nous allons maintenant creuser la terre d'une dizaine de centimètres afin de pouvoir y placer la dalle de bêton.  Il s'agit ensuite de niveler le fonds de manière à avoir partout la même épaisseur. Avant de couler le bêton nous comblerons cet espace de quelques pierres ou débris qui permettra une meilleures prise de celui-ci et nous évitera une brouette ou deux de mélange puis nous poserons par dessus un treillis métallique de la dimension de notre excavation qui permettra une homogénéité de la masse de bêton et évitera les cassures.

Coulage de la dalle :

Le mélange de mortier est le suivant (vous le retrouverez sur tous les sacs de ciment que vous pourrez acheter) :

                         3/6 de graviers = moitié
                         2/6 de sable     = 1/3
                         1/6 de ciment   = 1/6

Le calcul des matériaux nécessaires est assez simple à faire puisqu'il convient de calculer uniquement le volume à remplir :

                         Longueur * largeur * Hauteur

dans notre cas

                         320 cms * 190 cms * 10 cms

soit
                       912.000 cm3, soit 0.912 m3. Rappel : 1 m3 = 1m * 1m * 1m.

Le volume étant déterminé il nous reste à trouver les composants nécessaires  :

                         0.90 m3 * 1/2 = 0.45 m3 de graviers
                         0.90 m3 * 1/3 = 0.30 m3 de sable
                         0.90 m3 * 1/6 = 0.15 m3 de ciment

Bien entendu ces calculs sont théoriques et comme les matériaux seront versés à la pelle il est évident qu'il ne peuvent être qu'une approche du nécessaire.

En clair il nous a fallu nous fournir d'un demi mètre cube de gravier, en sacs ou en vrac, d'un tiers de mètre cube de sable, en vrac car en sacs trop cher, et de 5 sacs de ciment.

Maintenant que nous avons le nécessaire il faut couler la dalle. Puisque nous avons creusé le sol et que notre béton ne va pas pouvoir "s'échapper" de l'emplacement dédié, puisque retenu par le talus, nous allons pouvoir commencer notre travail. Bien sûr dans le cas d'une pose en applique, c'est à dire au-dessus de la terre, il aurait été nécessaire de fabriquer un coffrage fait de planches pour empêcher cette dilapidation.

La préparation du mortier à couler peut se réaliser soit à l'aide d'une bétonnière soit à l'aide... de bras ! Dans le cas d'une petite surface comme celle-ci nous avons opté pour le brassage manuel et l'utilisation de la brouette. Le véritable secret consiste à bien préparer les éléments nécessaires à cette opération. Avoir les sacs de ciment à une portée de main du lieu de brassage, avoir de l'eau en quantité à disposition - le mieux étant un tuyau d'arrosage - le volume nécessaire étant très important, prévoir une brouette en bon état qui ne croule pas sous le poids des chargements.

Nous sommes prêts alors let's go ! Un mélange de mortier ne prend pas rapidement, cela veut dire que des pauses sont possibles et qu'il est possible de prendre du plaisir à préparer et à étaler, mais si, mais si !

Pour couler une dalle il faut commencer par un angle, choisissons toujours l'un de ceux éloigné de l'endroit par lequel nous pourrons "sortir" de la dalle. C'est à dire que lors de l'application du béton nous allons reculer après avoir réalisé parcelle après parcelle jusqu'à pouvoir "sortir" du lieu de coulée.

Une fois défini l'endroit pour démarrer le travail il suffit de déverser le contenu de la première brouette en tas puis ensuite à l'aide d'une règle, métallique ou en bois, d'une truelle, d'une taloche et d'un niveau à bulle il convient d'étaler la "colle". Les brouettes suivantes seront déponsées de la même manière jusqu'à remplissage total de l'espace que nous aurons taloché au fur et à mesure de l'avancée du travail.
Il ne reste donc plus qu'à attendre le séchage, 24 heures pour pouvoir marcher sur la dalle, 48 heures pour un séchage complet.

Le montage des murs :

Dès le lendemain nous allons nous intéresser aux murs de notre structure que nous monterons en blocs de béton avec l'incorporation de poteaux en bois pour les angles. Nous choisirons des parpaings de 10 cm d'épaisseur et des chevrons pour le bois.
Nous posons le premier parpaing sur l'une des longueurs de la serre en limite de la dalle de béton mais en réservant un espace à l'angle pour pouvoir y insérer par la suite un chevron verticalement ainsi que nous le voyons sur cette photo. De cette manière nous constituerons la base de la charpente.
Les parpaings suivants sont posés pour réaliser le pourtour de la serre sur une hauteur de 100 cm, soit 5 parpaings. Nous laissons un espace pour la porte large de 70 cm.

Le montage de la charpente :

Nous commençerons par poser les quatre chevrons qui seront découpés à 2 m de longueur et qui seront ensuite insérés dans les espaces vaquants aux quatre coins de la structure puis fixer à l'aide de tyrphons dans les blocs de béton.
La charpente sera ensuite constituée de demi-chevrons, toutes les fixations et liaisons seront effectuées à l'aide de pattes métalliques de charpente que vous trouverez dans toutes les surfaces de bricolage.
Nous commencerons par relier entre eux les quatre montants déjà posés, deux dans la largeur et deux dans la longueur, puis au centre de chacune des poutres horizontales posées dans la largeur nous poserons verticalement un nouveau tronçon de bois de 40 cm de longueur. Sur ces deux montants nous poserons une poutre horizontalement qui définira le faitage de la serre.
Sur les longueurs de la serre nous poserons ensuite verticalement deux demi-chevrons de 1 m de longueur qui seront fixées d'une part sur les parpaings et d'autre part sous les poutres horizontales posées précedemment. Nous réaliserons la même opération sur les largeurs de la serre.SerreN0459.jpg
Il ne nous restera plus qu'à poser des poutres de largeur à largeur qui poseront sur chacun des montants verticaux et contre la poutre centrale maitresse pour terminer cette charpente.

La pose des panneaux transparents : 

Une serre digne de ce nom possède des murs de verre et dans le cas qui nous occupe afin de limiter les frais d'une part et afin de limiter les risques de casse dans le temps d'autre part nous choisirons d'utiliser des panneaux de polycarbonate en dehors des murs de la façade qui recevront des panneaux de plastique transparent.
Les panneaux seront fixés sur les montants de bois à l'aide de la visserie spécifique prévue par le fabricant et recouverts de cabochons interdisant l'entrée d'humidité dans les panneaux.